ving-cinq-ans-aeronautique-francaise-1907-1932-t1

Traversées des montagnes en AéroplaneImprimer

Auteur : Lucien Marchis

Année de publication : 1934

Titre de l'ouvrage : Vingt-cinq ans d'Aéronautique Française

Editeur : La chambre syndicale des industries Aéronautiques

Partager

1° TRAVERSÉES DES ALPES
Première traversée – Géo Chavez, le 23 septembre 1910, sur monoplan Blériot.

Parti du Briegen-Berg (900 mètres d’altitude), il survole l’hospice du Simplon (2.008 mètres d’altitude), s’engage au-dessus des gorges du Gondo, puis dévale le versant italien filant vers Domodossola. Malheureusement au moment d’atterrir, à 10 mètres de hauteur, l’appareil s’abat sur le terrain. L’aviateur meurt des suites de sa chute, le 27 septembre. La traversée avait duré 40 minutes.

Deuxième traversée – Jean Bielovucic, le 25 janvier 1913, sur monoplan Hanriot, Gnome 80 C.V, hélice Chauvière.

Parti du Briegen-Berg, il survole l’hospice du Simplon par 3.200 mètres; puis abordant le versant italien, il continue par Monschera, laissant à gauche les gorges du Gondo, itinéraire de Chavez; il atterrit à Domodossola à 200 mètres du monument élevé à la mémoire de Chavez.

La traversée avait duré 28 minutes pour: une distance à vol d’oiseau d’environ 25 kms au-dessus d’une des régions les plus tourmentées et les plus inhospitalières des Alpes, ne présentant, surtout en hiver, aucun terrain d’atterrissage.

2° TRAVERSÉES DES PYRÉNÉES
La première traversée des Pyrénées en aéroplane a été accomplie par Tabuteau le 3 octobre 1910. Parti de St-Sébastien où il s’éleva à 800 mètres, il se dirigea vers les montagnes au-dessus de Passages et de Rentoria, traversa le col entre les monts Haya et Jaizquibel. Il descendit sur Fontarabie et suivit la vallée de la Bidassoa. Il poursuivit son voyage par la mer, par St-Jean de Luz et Guéthary, atterrit à l’aérodrome de Biarritz. Il gagna ainsi la Coupe Brodsky.

Oscar Bider, sur monoplan Blériot, Gnome 80 C.V, vola le 24 janvier 1913, de Pau à Madrid, en passant au-dessus des Pyrénées à 3.500 mètres d’altitude.

Itinéraire: Laruns, les Eaux-Chaudes, la vallée d’Ossau, le col de Somport, survol du pic d’Enfer, du Vignemale; versant espagnol: Jaca, Huesca, Saragosse, une sierra de 1.500 mètres d’altitude, aérodrome militaire de Guadalajara à 70 kms de Madrid (escale), aérodrome des Quatre-Vents à Madrid.

Durée totale: 7 h. 40 m. environ; distance: 500 kms environ; altitude maxima: 3.500 mètres. L’itinéraire diffère sensiblement de celui de J. Védrines, Gilbert et Garros, dans Paris-Madrid et passe par les régions élevées de la chaîne des Pyrénées.