Dewoitine

Création : 1920

Nationalité : France

Emile Dewoitine est un constructeur aéronautique français. Né en 1892 à Crépy en Laonnais, dans l’Aisne, il s’établit à Toulouse en 1920, où il décèdera en 1979. C’est dans la ville rose, en octobre 1920, qu’il crée la Société Anonyme des Avions Dewoitine. Le Suisse Marc Birkigt, alors président du constructeur automobile et aéronautique Hispano-Suiza, s’associe à cette entreprise.

Persévérant et ferme, Dewoitine est appelé « mimile-bras-de-fer », un surnom reflétant ces qualités qui lui permettent d’implanter les premières usines aérospatiales toulousaines, au sein desquelles plus de cinquante modèles distincts sont fabriqués jusqu’en 1945.

De 1922 à 1940, 35 types d’avions, des bombardiers aux planeurs en passant par les transporteurs de passagers, sont en effet mis en service. Pour le vol à voile, il crée les planeurs P.1, P.2 et P.3 en 1922 et 1923. Dans le domaine militaire, il est à l’origine de divers chasseurs monoplans comme le D.1 en 1920 ; le D.500 à aile basse, réalisé en 97 exemplaires pour l’Armée de l’Air française en 1932 ; ou encore le D.520 en 1938, également produit pour cette dernière, en 907 exemplaires, et avec la collaboration d’Albert Caquot. Pour transporter les passagers, le D.28, le D.30, le D.33 Trait d’Union, mais surtout le D.332 L’Emeraude, le D.333, le D.338 et le D.620, des trimoteurs dotés d’une capacité toujours plus élevée en termes de passagers, sont encore à l’actif de Dewoitine de 1928 à 1936. En 1947, en séjour en Argentine, il contribuera enfin à la construction du premier avion de combat à réaction argentin, l’I.Ae. 27 Pulqui I, qui représente sa dernière œuvre.